Comment recevoir le sacrement d’onction des malades ?

20 juin 2019

Tout baptisé peut recevoir ce sacrement lorsqu’il est atteint d’une grave maladie ou que sa santé baisse avec l’age. Il n’y a d’ailleurs pas d’ages pour le recevoir.

Pour cela, vous devez rencontrer un prêtre de votre paroisse.

Si vous êtes dans un EPHAD ou à l’hopital, vous pouvez demander à rencontrer l’aumonier de l’établissement. Il pourra ainsi vous accompagner et contacter un prêtre pour le sacrement.

Comment se déroule la célébration ?

Le plus souvent, il y a une ou deux messe par an où l’on peut recevoir ce sacrement. Chaque paroisse est libre de choissir sa date. Traditionnellement, cette célébration a lieu vers la semaine sainte. C’est important de la célébrer devant la communauté chrétienne pour bénificier de la force de la prière. Evidemment, lorsque le malade ne peut pas se déplacer, c’est le prêtre qui vient à lui.

Avant la célébration, il est conseillé de se confesser.

La célébration de ce sacrement consiste en l’onction d’huile bénite sur le front et en l’imposition des mains.

Consacrée par l’évêque lors de la messe chrismale annuelle, l’huile dite des malades apporte force et douceur. Elle pénètre la peau, répand sa bonne odeur et fortifie le corps.

Lors de l’onction avec l’huile sainte sur le front et dans les mains des malades, le prêtre déclare :

« Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’il vous sauve et vous relève. »


Avec l’imposition des mains, l’onction rappelle l’attention et la tendresse de Jésus Christ envers les personnes malades.

« Si l’un de vous est malade, qu’il fasse appeler les anciens de la communauté qui prieront pour lui en pratiquant une onction d’huile au nom du Seigneur. Leurs prières, inspirées par la foi, sauveront le malade, le Seigneur le relèvera, et s’il a commis des péchés, ils lui seront pardonnés. » Jc 5, 14-15